La Conférence

Les douze Secrétaires de la Conférence sont autant d’avocats élus à l’issue d’un concours jugeant de l’aptitude oratoire et de la capacité de conviction des candidats.

Les missions

Les Secrétaires de la Conférence ont pour mission d’assurer la défense pénale des justiciables les plus démunis, de représenter le jeune Barreau parisien à l’extérieur et de préserver les traditions du concours d’éloquence.

La mission de défense pénale est, en effet, au cœur de l’institution de la Conférence. Pendant un an, les douze Secrétaires assument quotidiennement, au tribunal judiciaire de Paris, des permanences au cours desquelles ils :

– plaident les dossiers de comparution immédiate sur renvoi devant la 23ème chambre correctionnelle ;

– assurent les débats contradictoires devant les juges d’instruction et les juges des libertés et de la détention lors de mises en examen pour des infractions criminelles ou financières ;

– assistent les accusés qui, n’ayant pas de conseil, sollicitent en urgence un avocat commis d’office pour leur audience devant la cour d’assises (« Assises expresses »).

Les Secrétaires représentent également le jeune Barreau parisien en France et à l’étranger. Ils maintiennent ainsi les liens privilégiés qui unissent le Barreau de Paris et les avocats du monde entier lors de rentrées ou d’autres évènements auxquels ils sont conviés.

Enfin, les Secrétaires organisent le Concours de la Conférence, la Conférence Berryer et la petite Conférence en préservant les traditions qui font la beauté de l’institution depuis nombre de générations (durée de préparation, modalités de délibération…).

Pour mémoire, Jules Grévy, Jules Ferry, Raymond Poincaré, et plus près de nous, Jean-Denis Bredin, Jacques Vergès, Georges Kiejman, Mario Stasi, Jean-Yves Le Borgne, Christian Charrière-Bournazel, Jean Castelain, notamment, ont été élus Secrétaires de la Conférence.

Pour une présentation plus exhaustive, lire celle d’Yves Ozanam, archiviste de l’Ordre.

Pour un point de vue historique, lire celui de Gilles le Béguec, professeur d’histoire.

Le Premier Secrétaire

représente la Conférence auprès du Bâtonnier, des instances ordinales, des différentes autorités françaises et étrangères. Il prononce un discours lors de la rentrée solennelle du Barreau de Paris en faisant l’éloge d’un avocat.

Le Deuxième Secrétaire

assiste le Premier dans sa mission de représentation et prononce un discours lors de la Rentrée solennelle du Barreau de Paris consacré à un grand procès.

Le Troisième Secrétaire

assure les relations de la Conférence avec la presse et les magistrats.

Le Quatrième Secrétaire

est chargé de l’organisation des conférences Berryer.

Le Cinquième Secrétaire

est chargé de la défense des mineurs et du contrôle des lieux de privation de liberté.

Le Sixième Secrétaire

est responsable des relations de la Conférence avec les barreaux étrangers.

Le Septième Secrétaire

est responsable des relations de la Conférence avec les barreaux francophones et, dans ce cadre, organise le Prix Mario Stasi. Il est également la Plume de la Conférence.

Le Huitième Secrétaire

assure la communication de la Conférence, notamment sur les réseaux sociaux. Il remet la Médaille de la Conférence lors de la rentrée solennelle du Barreau de Paris.

Le Neuvième Secrétaire

organise la Petite Conférence, destinée aux élèves-avocats.

Le Dixième Secrétaire

organise la défense pénale en répartissant les permanences entre les Secrétaires.

Le Onzième Secrétaire

organise le concours. Il est le gardien des traditions de la Conférence.

Le Douzième Secrétaire

est le Secrétaire général de la Conférence. Il administre le budget et anime la vie de la promotion.