Promotion 1920

Jean-Jacques-Henri-André DUMORET

  • PROMOTION : 1920-1921
  • BATONNIER : Me MENNESSON
  • DUMORET (Jean-Jacques-Henri-André), Officier de la Légion d’Honneur, Commandeur d’Académie, Médaille de l’Aéronautique, Officier du mérite agricole, Officier du mérite social, Officier de l’Étoile noire du Bénin, Médaille de Vermeil de la Ville de Paris, né à Montmorency (Seine-et-Oise) le 24 juin 1892, décédé le 20 avril 1979.Avocat à la Cour d’appel de Paris (15 octobre 1912), – cofondateur et premier vice-président de l’Union des Jeunes Avocats (1923), – député du Loir-et-Cher (1932-1936), – conseiller général du Loir-et-Cher (1937-1945), – vice-président de la Gauche radicale (1935), – vice-président des radicaux indépendants (1936), – vice-président de l’Alliance démocratique (1948), – président de l’Association des anciens élèves du Lycée Janson-de-Sailly (depuis 1932), – vice-président de la Fédération Nationale des Associations d’anciens élèves des lycées et collèges français (1968), – prix Audiffret-Pasquier, – prix Cartier, – discours de rentrée de 1921 : Latude, une détention au XVIIIe siècle, – auteur de : Le Code du Cinéma (en collaboration) ; – L’Élocution (1967) ; – Résonances (1976) ; – Le Bâtonnier Marcel Grente (1961) ; – Commentaires sur César, ou les méfaits de Gaule (1969), – collaborateur de la Nouvelle Revue, – chroniqueur judiciaire au Journal (1922), et à la Gazette du Palais (1923), – membre de la Société des gens de lettres, – 8 mars 1951, notice sur M. Julienne-Caffie (B50-187).