Promotion 1904

Pierre-Édouard MERCIER

  • PROMOTION : 1904-1905
  • BATONNIER : Me BOURDILLON
  • MERCIER (Pierre-Édouard), Chevalier de la Légion d’Honneur, Croix de Guerre, Officier du Mérite National, Officier de l’Instruction publique, né à Couilly-Pont-aux-Dames (Seine-et-Marne) le 12 octobre 1879.Docteur en droit, – licencié ès lettres (philosophie) – lauréat de la Faculté de droit de Paris, – diplômé de l’École des sciences politiques, – avocat à la Cour d’appel de Paris (29 janvier 1902-1931), – juge au tribunal civil de Dijon (1931-1936), – président du tribunal civil de Besançon (1936-1942), – conseiller à la Cour de Dijon (1942-1945), – conseiller honoraire (1945), – vice-président de l’Union des sociétés de patronage de France (1929), – président du conseil national français pour les répressions de la traite des femmes et des enfants (1923-1937), – chargé de conférences à la Faculté de droit de Paris (1928-1936), – Président de l’Association régionale Bourgogne-Franche-Comté, pour la sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence (1942-1957), – 27 mai 1964, notice sur M. Pierre Jacomet (B51-415), – prix Liouville (1905), – prix Pouillet (1906) ; auteur de : Les exploitations municipales industrielles et commerciales en France (1904) ; – L’âge de l’imputabilité pénale chez l’enfant et la réforme du Code pénal (rapport présenté au Comité de défense des enfants traduits en justice, 1906) ; – La Fontaine, poète briard (Revue Brie et Gâtinais, 1908) ; Un Procès criminel en Brie au XVIIIe siècle (1910) ; – Le Parlement de Bourgogne pendant la Ligue (Discours de rentrée à la Cour de Dijon, 1956).